Qu'est-ce que theTennis ?

Pas un site e-commerce ou nième comparateur de prix !

Plus d'infos sur theGoodery

Guide d'achat raquettes

Trouvez la raquette qu'il vous faut !



Une question ? Approfondissez avec les conseils de la communauté pour choisir votre raquette.


Questions épinglées avec × :


5 
Enseignant de tennis et fondateur du site Votretennis.org
Tester des raquettes, c'est déjà faire un choix en fonction de son ancienne : que veut-on retrouver, que veut-on améliorer, etc... A partir de là, il est possible de faire un choix de cadres à tester restreints.

La deuxième difficulté ensuite concerne le cordage des raquettes test ; En effet, ce sont souvent des cordages posés il y a longtemps, qui ont beaucoup joué et que peuvent parfois déformer les sensations et faire abandonner une raquette qui aurait pu convenir avec un cordage neuf à une tension adaptée.

Enfin, une fois que la raquette est trouvée, ne pas hésiter à la tester longuement et en situation de match pour voir votre capacité à l'utiliser dans le temps. Tellement de joueurs achètent un cadre sur un coup de tête et ne peuvent l'exploiter plus de 15 minutes correctement...

5 
Directeur sportif d'un club de tennis, fondateur de www.alacordage.com
En effet comme c'est arrivé à Stéphane ci-dessus, les matériaux qui composent les cadres perdent de leurs qualités avec le temps et en fonction de l'intensité et fréquence de leur utilisation.
Il y a un autre facteur et pas des moindres qui est celui de la lassitude. Après une longue période d'utilisation des matériels il se peut que l'on ne ressente plus les sensations perçues au départ. Une nouvelle raquette apportera une autre dimension, psychologique celle-ci.

6 
Attaquant fond de court
  • Plan de cordarge 16x19
    C'est le plan de cordage qui donne le plus de puissance et le moins de contrôle. Le fait de n'avoir que 16 cordes montantes augmente l'espacement entre ces cordes, ce qui permet d'imprimer plus d'effet dans la balle.
  • Plan de cordage 18x20
    Plus difficile à jouer et offrant moins de puissance, mais apporte plus de contrôle. Il est plus difficile de mettre de l'effet avec ce plan de cordage car il y a moins d'espacement entre les cordes qu'avec un plan de cordage 16 par 19. Ce plan de cordage conviendra plutôt à des joueurs expérimentés, bien entraînés physiquement et utilisant peu le lift.

5 
Enseignant de tennis et fondateur du site Votretennis.org
A mon sens déjà il faut faire une distinction entre amateurs et professionnels, mais également entre filles et garçons.

Chez les amateurs et chez les filles du circuit WTA, on retrouve encore les différents types de jeu analysés il y une quinzaine d'année par l'ITF (International Tennis Federation) :
  • Serveurs volleyeurs (même si de moins en moins)
  • Attaquants de fond de court qui vont chercher à déstabiliser l'adversaire par leurs coups de fond de court et éventuellement finir le point au filet
  • Contreur qui utilisent la vitesse de la balle adverse pour déborder l'adversaire, et souvent très habiles en passing
  • Joueurs de fond de court qui vont chercher à faire la faute à l'adversaire.
  • Joueurs polyvalents qui maîtrisent plusieurs options de jeu et les utilisent en fonction de l'adversaire ou des conditions de jeu
Chez les professionnels masculins désormais, avec l'apparition des cordage monofilament qui permettent de frapper plus fort et de mettre plus facilement de l'effet à la balle, on a un style de jeu qui s'uniformise peu à peu avec des lignes un peu différentes :
  • Serveur volleyeur, mais de moins de moins du fait du ralentissement des conditions de jeu (Llodra)
  • Attaquant de fond de court qui s'appuient le plus souvent sur une grosse première balle et un coup fort pour dicter le jeu et éventuellement venir finir le point à la volée, mais également le plus souvent une bonne couverture de terrain en défense. C'est aujourd'hui la configuration de quasiment tous les meilleurs joueurs du monde
  • Contreurs sans réel coup décisif mais régulier des deux cotés et capables de prendre la balle tôt pour surprendre l'adversaire (Simon, Hewitt, Davidenko, Ferrer).

3 
Plusieurs critères sont à prendre en compte. Tout d'abord cela dépend du type de joueur, de son niveau, de son âge, et de ce qu'il veut optimiser ou alors limiter. Il n'y a donc pas de bonnes réponses...

Voici un petit panel de ce qu'il faut savoir. Pour le reste il faut tester et tester et tester car seul le ressenti compte véritablement.
Effectivement plus la tension est élevée plus on obtient de contrôle et par opposition moins on a de puissance. En ce qui concerne les sensations et le confort cela dépend de chacun. En effet une tension élevée amène une sensation plus ferme alors que c'est plus souple pour une faible tension. Pour ma part je préfère les sensations plus feutrées et souples. D'autres ne jurent que par l'effet "planche" des tensions élevées.
Ce qu'il faut vraiment prendre en compte c'est que plus la tension est élevée plus on doit forcer pour faire avancer la balle (moins d'effet élastique d cordage ). Plus on force plus l'organisme souffre et compense. Donc plus le risque de blessure augmente (tendinite, tennis elbow). Un jeune de 12 ans ne doit certainement pas tendre comme ses idoles. En effet la musculature de Rafa et sa technique n'est pas la même que la plupart des joueurs de tennis. Pour moi il ne faut pas dépasser 25, 26 kilos. Trop bête de se bousiller les articulations... Le tennis étant tout de même violent pour l'organisme.
D'autant plus qu'il existe de nombreux cordages qui peuvent optimiser ou compenser. Je veux dire par la que quelque un qui bâche beaucoup avec un certain cordage devrait plutôt passer sur un cordage plus contrôle plutôt que d'augmenter sa tension. Je parle bien sur pour le joueur lambda... 95% des licenciés.
Après il faut aussi prendre en compte la texture du cordage. Un mono ne se tend pas comme un multi. On dit en effet qu'un multi se tend de 2 kilos de plus qu'un mono.
Pour faire simple. Voici ce que je pense :
  • Trouver une raquette qui convient à l'âge et au style de jeu
  • Trouver un bon cordage, un cordage qui convient est le premier truc. Il faut prendre en compte divers parametres : risque de blessure, niveau de jeu, style de jeu (lift, puncheur, défenseur)
  • Et ensuite choisir sa tension. Une tension moyenne c'est 23/24. On commence par ça et ensuite on voit. Soit la sensation plait, on a pas de douleur et on fait mal a l'adversaire : on reste comme ça. Soit il n'y a rien de tout ça et on optimise : on augmente ou baisse la tension. Ou alors on bosse son jeu de jambe !!!