Qu'est-ce que theTennis ?

Pas un site e-commerce ou nième comparateur de prix !

Plus d'infos sur theGoodery

Guide d'achat Contributions


a répondu à une question • 7 déc. 2013

3 
matos-tennis.com Magasin Technicity
Une question inintéressante, la raquette du volleyeur est une raquette qui peut être rigide ou souple, là réponse est dans la main du joueur concerné. Il y a 2 éléménts à tenir en compte, l'équilibre 31.5 et moins, ensuite pour obtenir cet équilibre, il faut au moins 310gr et plus. exemple d'une version souple: prince classic responce(pat rafter) et un exemple de rigide: wilson juice pro( Llodra)
Plus la tête est légère et plus la raquette est lourde plus la vollée est précise et tranchante.
Par contre cela demande un très bon physique, et une pleine confiance.

a répondu à une question • 5 déc. 2013

-1 
Directeur sportif d'un club de tennis, fondateur de www.alacordage.com
De manière générale une raquette légère jusqu'à 305 grammes pourra satisfaire un grand nombre de joueurs. Un équilibre plus en manche facilitera une action rapide de la tête de raquette.
Les "MANTIS 300 et 305" sont géniales dans ce domaine.


a posé une question • 2 déc. 2013


a posé une question • 26 nov. 2013


a répondu à une question • 13 nov. 2013

3 
Je rejoins Stéphane. Il faut déjà savoir ce que l'on cherche et cela dépend de son style de jeu et de son niveau actuel, bien évidement, mais aussi du niveau max que l'on peut avoir (différent lui-même du niveau que l'on aimerait avoir...).

Pour le niveau, tu es en début de troisième série. Ce qui signifie que tu commences à bien jouer, à être plutôt régulier, et que tu joues souvent. Mais qu'il te reste des défauts. Que tu décentres parfois et que ton placement est peut être approximatif (et je sais de quoi je parle !).

Donc part plutôt sur un tamis moyen (645 cm² à peu près), car celui ci génèrera de la puissance et sera moins technique (ou pardonnera plus) qu'un petit tamis. Un gros tamis t'apportera du contrôle mais sera limite en puissance... Sauf si bien sur ton jeu est basé sur le placement de la balle et la défense.

Pour le poids, pars sur un poids moyen aussi. Autour de 300 g, car tu seras rapidement limité avec une raquette légère surtout que les gens que tu vas rencontrer vont frapper plus fort. Tes articulations compenseront donc le faible poids. Tu n'auras plus de contrôle sur les grosses patates et ton poignet aura tendance à tourner (expérience perso avec la Pure Drive Lite 275g). D'autant plus que le monofilament te sera interdit sur une raquette de moins de 290g. Risque de blessure +++. En revanche une raquette lourde t'apportera moins de maniabilité et te sera bien plus physique sur le long terme. Si tu joues souvent et que t'as pas les biceps de Nadal, ne monte pas trop haut (max 315g ). Sinon tu n'auras pas le rendement attendu.

Pour le reste il ne faut pas oublier que la raquette te sers à optimiser tes qualités ou limiter tes défaut. Prends donc une raquette qui correspond à ton programme. Soit tu cherches plutôt de la puissance (parce que tu en manques ou parce que c'est ton point fort et que tu veux enfoncer le clou !). Soit c'est du contrôle parce que tu baches beaucoup ou que tu défends beaucoup.

Par ailleurs si tu aimes finir à la volée, privilégie la maniabilité (équilibre plutôt neutre ou en manche). Si tu punches du fond, prends plutôt un équilibre en tête (plus de puissance et moins de maniabilité).

Voilà quelques pistes !

Toutes les marques proposent des raquettes de toutes gammes et de tout "programme". Après tu sélectionnes ce que tu cherches en poids, équilibre, tamis, etc. et BUDGET... Et tu testes car chaque marque optimise plus ou moins tel ou tel programme. Le feeling aussi est bien différent. Babolat c'est des sensations plutôt feutrées, Wilson c'est plus "planche". Mais chaque joueurs aime telle ou telle chose.

Dernier truc test. Il s'agit quand même d'une certaine somme (entre 100 et 200 €) et si tu compèt' beaucoup il t'en faudra au moins 2 alors teste teste et reteste sur plusieurs sessions. Tous les magasins proposent des tests, alors profites-en !

a répondu à une question • 31 oct. 2013

3 
Plusieurs critères sont à prendre en compte. Tout d'abord cela dépend du type de joueur, de son niveau, de son âge, et de ce qu'il veut optimiser ou alors limiter. Il n'y a donc pas de bonnes réponses...

Voici un petit panel de ce qu'il faut savoir. Pour le reste il faut tester et tester et tester car seul le ressenti compte véritablement.
Effectivement plus la tension est élevée plus on obtient de contrôle et par opposition moins on a de puissance. En ce qui concerne les sensations et le confort cela dépend de chacun. En effet une tension élevée amène une sensation plus ferme alors que c'est plus souple pour une faible tension. Pour ma part je préfère les sensations plus feutrées et souples. D'autres ne jurent que par l'effet "planche" des tensions élevées.
Ce qu'il faut vraiment prendre en compte c'est que plus la tension est élevée plus on doit forcer pour faire avancer la balle (moins d'effet élastique d cordage ). Plus on force plus l'organisme souffre et compense. Donc plus le risque de blessure augmente (tendinite, tennis elbow). Un jeune de 12 ans ne doit certainement pas tendre comme ses idoles. En effet la musculature de Rafa et sa technique n'est pas la même que la plupart des joueurs de tennis. Pour moi il ne faut pas dépasser 25, 26 kilos. Trop bête de se bousiller les articulations... Le tennis étant tout de même violent pour l'organisme.
D'autant plus qu'il existe de nombreux cordages qui peuvent optimiser ou compenser. Je veux dire par la que quelque un qui bâche beaucoup avec un certain cordage devrait plutôt passer sur un cordage plus contrôle plutôt que d'augmenter sa tension. Je parle bien sur pour le joueur lambda... 95% des licenciés.
Après il faut aussi prendre en compte la texture du cordage. Un mono ne se tend pas comme un multi. On dit en effet qu'un multi se tend de 2 kilos de plus qu'un mono.
Pour faire simple. Voici ce que je pense :
  • Trouver une raquette qui convient à l'âge et au style de jeu
  • Trouver un bon cordage, un cordage qui convient est le premier truc. Il faut prendre en compte divers parametres : risque de blessure, niveau de jeu, style de jeu (lift, puncheur, défenseur)
  • Et ensuite choisir sa tension. Une tension moyenne c'est 23/24. On commence par ça et ensuite on voit. Soit la sensation plait, on a pas de douleur et on fait mal a l'adversaire : on reste comme ça. Soit il n'y a rien de tout ça et on optimise : on augmente ou baisse la tension. Ou alors on bosse son jeu de jambe !!!

a répondu à une question • 29 oct. 2013

2 
Dans un premier temps, essayer d'analyser ce qui nous plaisait ou déplaisait dans la précédente raquette (taille de tamis, plan de cordage, rigidité, poids, équilibre, puissance...).
Ensuite, voir quel est ton style de jeu.
Ceci permet de déterminer une famille de cadre et donc de limiter les tests. Trop de tests feront que tu ne sauras plus quoi prendre tant par la dilution des sensations que par le temps mis à essayer.
Se limiter à 3/4 cadres semble être une bonne option si tu as bien ciblé tes demandes.
Et enfin, ne pas trop succomber aux propos alléchants ou dithyrambiques d'un vendeur zélé.
C'est toi qui jouera avec et va casser ta tirelire, pas lui.


a posé une question • 28 oct. 2013


a répondu à une question • 26 oct. 2013

3 
Rédacteur à Tennis Shot News
Je suis d'accord avec les réponses proposées. Personnellement, je teste une raquette pendant au moins 5 jours pour bien sentir les sensations et c'est ce qui est essentielle! Il faut essayer de jouer sur au moins les deux surfaces de jeu les plus connues, soit: le dur et la terre battue.

Concernant le cordage, celui-ci est également important et il n'est pas à prendre au " pif ". Celui-ci doit être adapté au niveau de jeu et au profil du joueur.

a répondu à une question • 21 oct. 2013

2 
coach privé au sets club de Champigny
Un contreur c'est un aussi un joueur qui a des gestes courts afin de s'appuyer sur la vitesse de l'adversaire. Les cadres à gestes courts sont plutôt des cadres puissants pesant entre 290 et 315 grammes, un plan de cordage 16/19, un tamis au-delà de 630 cm2, une jauge de cordage entre 1.20 et 1.30. Les deux marques de raquette qui rentrent dans ces critères sont Babolat et Tecnifibre. Sur le circuit amateur, ces deux marques sont très prisées par les jeunes et les femmes qui ont pour la majorité des jeux basés sur le contre (très bon revers, bons déplacements latéraux).

a répondu à une question • 19 oct. 2013

3 
coach privé au sets club de Champigny
De nos jours les serveurs volleyeurs ne font plus service-volée comme le faisaient EDBERG, RAFTER c'est-à-dire servir une première bien placée et bien travaillée pour poursuivre l'échange au filet.

Ils servent d'abord pour gagner le point par un ace ou un service gagnant et en cas de retour, ils viennent finir le point au filet. De ce fait il faut une raquette qui va donner assez de punch au service et du contrôle au filet. 

Dans ses grandes années, EDBERG jouait avec la Pro Staff classic kevlar 18x20 qui était une raquette faite sur mesure pour lui et son jeu au filet. Une raquette avec beaucoup de contrôle mais peu puissante. Je pense que les Prestiges 305 grammes en 16x19 montants peuvent convenir à ce jeu. Elles sont, pour moi, le juste équilibre entre puissance et contrôle. Ou bien les Babolat mais je pense qu'il faudra les personnaliser en les plombant/siliconant en manche. 

Pour finir, je me rappelle des ProKennex KINETIC avec leurs fameuses billes intégrées dans le cadre circulant en tête ou en coeur en fonction de la frappe. Au service elles donnaient beaucoup de punch et au filet elle donnerait beaucoup de contrôle!


a répondu à une question • 19 oct. 2013

1 
coach privé au sets club de Champigny
La sensation de "bien tenir" n'est pour moi pas un bon critère car on peut avoir cette sensation et être moins efficace : 
  • Si un jeune utilise une taille de manche trop petite et que sa prise tourne en coup droit, il n'aura pas le réflexe de rectifier sa prise dont il aura de bonnes sensations mais connaîtra à terme les problèmes liés à celle-ci. Il trouvera vite la vitesse mais aura beaucoup de mal à trouver de la précision et du contrôle
  • Si un manche est trop gros malgré la présence de bonnes sensations chez le pratiquant, celui-ci privilégiera le contrôle au détriment de la vitesse. Cependant, dans ce cas, il faut avouer que la vitesse sera moins difficile à acquérir que le contrôle et la précision, et que les prises auront moins tendance à tourner

a répondu à une question • 19 oct. 2013

2 
Directeur sportif d'un club de tennis, fondateur de www.alacordage.com
De manière générale un espace de 5mm environ semble convenir au plus grand nombre. Trop gros ou trop petit entraine un risque de tourner à la frappe. Pour ma part, les doigts rejoignent la paume de la main. La sensation est primordiale pendant le test surtout qu'en fonction des marques il arrive d'avoir des formes de manche différentes.

a répondu à une question • 16 oct. 2013

1 
Pour ce qui est de la différence de forme (même si ça tend à s'uniformiser), je jouais en Head avec surgrip fin, chez Yonex pas de surgrip. Donc la règle du doigt, ok, mais pas seulement. Plus jeune, j'etais en 3, maintenant en 2. La technique/prise joue aussi .

a répondu à une question • 15 oct. 2013

4 
coach privé au sets club de Champigny
Par ordre d'agressivité :
  • Serveur volleyeur
  • Attaquant fond de court finition volée
  • Attaquant de fond de court
  • Attaquant-contreur
  • Contre attaquant
  • Défenseur
En détail :
  • Le serveur volleyeur est très vite reconnaissable parce qu'il suit son service voire sa seconde au filet... il a plutôt un jeu de fond de court limité et essaye d'exploiter la moindre balle courte pour monter en fixation, en débordement ou à contre-temps pour harceler son adversaire en multipliant les rushs au filet. llodra et par le passé edberg, noah, cash, ou mac enroe est et étaient de grands serveur volleyeurs!!
  • L'attaquant de fond de court à généralement des coups agressifs du fond de court et aime à trouver une liaison au filet pour finir ses points: roger federer, raonic, tsonga font partis de ce profil très séduisant
  • l'attaquant de fond de court pur et dur, joueurs d'action, s'appuie généralement sur un gros service, un gros coup droit et de plus en plus souvent un gros revers: ils prennent la balle très tôt et montent au filet que si le point est tout fait. à noter que souvent les attaquants de fond de court finition volée sont d'anciens attaquant de fond de court. les coachs incitent souvent ses derniers à vite rallier le filet pour varier leurs schémas de jeu et perturber les contreurs: soderling, berdych, del potro font partis de cette catégorie
  • Les attaquants contreurs sont les nouveaux X-Men du tennis moderne ! avec le développement des surfaces intermédiaires (rebond ace) et l'uniformisation de celle-ci, le joueur de tennis moderne doit savoir attaquer mais aussi défendre car sur un même point il peut passer très vite d'une situation favorable à une situation défavorable: nadal, djokovic et ferrer sont dans ce cas là! à noter que ces joueurs sont souvent d'anciens contreurs purs ou d'anciens attaquants reconvertis
  • Les contre-attaquants sont des joueurs plutôt défensifs mais très proches de leur ligne. ils sont très rapides sur les côtés, aime à jouer en réaction c'est-à-dire à subir les attaques adverses afin de s'y appuyer pour contre-attaquer. généralement, ces joueurs ont un gros revers de contre et n'aime pas produire du jeu avec un coup droit plutôt moyen. gilles simon, hewitt et beaucoup de joueuses sont dans cette catégorie très répandue dans le tennis amateur
  • Les défenseurs sont des contreurs éloignés de leur ligne! ils ont une grosse couverture de terrain et aiment absorber leurs adversaires vers le filet pour les passer. On se rappelle dans les années de cette mini joueuse sud africaine qui désorientait ses adversaires en ne jouant à deux à l'heure en faisant presque des cloches tout au long du match : Amanda Coetzer. Gaël Monfils est un extraordinaire défenseur moderne capable par intermittence d'être beaucoup plus agressif
Cependant dans le tennis féminin, les profils sont beaucoup plus limités :
  • Attaquante de fond de court comme Williams, Azarenka, Sharapova, Bartoli
  • Contreuses comme Radwanska, Schiavone
  • Défenseuses comme Errani
Finir son point au filet comme le faisaient merveilleusement bien Henin ou Mauresmo est très dur dans le tennis féminin car elles jouent très tendue et long dans l'axe et trouver une liaison au filet est très difficile. enchaîner service/volée est aussi une torture pour les femmes (mises à part quelques exceptions, appartenant maintenant au passé, comme Navratilova, Novotna, Tauziat) puisque le service et la volée n'ont jamais été leur tasse de thé !

a répondu à une question • 14 oct. 2013

3 
coach privé au sets club de Champigny
Selon moi, il y a en effet une différence entre les marques mais là aussi chacun se fait une personnalisation de sa taille de manche :
Le test du doigt ok, j'ai du le faire une fois dans ma vie... mais en pratique, la recherche "dichotomique" sur chaque individu est intéressante à observer. Certains prennent une taille précise pour changer le grip originel par un grip en cuir (moins spongieux), d'autres gardent le grip d'origine pour y rajouter un, voire deux surgrips, ou plus précis un surgrip fin (type Babolat) en-dessous d'un tournagrip (les célèbres de Sampras bleus), par exemple...
D'un point de vue technique et surtout en terme de tenue, un manche légèrement plus gros que la taille de base du pratiquant permet une meilleure tenue à la frappe et donc un meilleur contrôle. Ceux qui choisissent une taille en dessous privilégient en effet des frappes plus en tête de raquette. 

a répondu à une question • 14 oct. 2013

2 
coach privé au sets club de Champigny
Le plan de cordage 16x19 oblige presque le pratiquant à utiliser des jauges au-delà de 1.28 pour ne pas casser beaucoup. Cependant, si on a un budget moyen on sera obligé de privilégier la longévité au détriment du rendement et de le tenue de tension. les pratiquants passant d'une raquette à plan de cordage 18x20 à une 16x19 doivent monter d'un, voire deux kilos leur tension. La perte de tension trop rapide obligerait certains compétiteurs exigeants à "couper" leur cordage avant qu'elle ne casse toute seule !

Alors que le plan de cordage 18x20 permet une meilleure alternance entre une jauge fine (1.18) pour jouer en indoor, jouer à plat, slicé à hauteur des hanches, et passer à une jauge plus grosse (1.24/1.25 et +) pour jouer en extérieur à hauteur des épaules et imprimer du lift sans risque de casser trop rapidement. Sur un plan de cordage 16x19, je ne pense pas qu'on puisse passer d'une jauge fine à une jauge moyenne... la première aurait une durée de vie trop courte. Le seul inconvénient de ce plan de cordage est que le pratiquant doit s'y prendre à deux ou trois changement de cordage afin de trouver la bonne tension. Trop tendue, la raquette est une planche, trop détendue on perd en sensation. 

a répondu à une question • 14 oct. 2013

2 
coach privé au sets club de Champigny
Selon c'est beaucoup plus compliqué pour choisir une raquette :

Au-delà des aspects techniques et technologiques, je pense qu'il faut aussi tenir des comptes des aspects intrinsèques du pratiquant : son type de jeu, son niveau mais ça tout le monde le sait mais aussi de son état de forme.

En effet, un joueur qui a toujours joué avec une Head Prestige classique par exemple et qui sort d'une hernie discale après une prise de poids d'environ 10 kilos, pensez-vous qu'il pourrait rejouer avec la légendaire raquette autrichienne ?? je ne pense pas. Une Babolat Pure Drive (tamis 645, 300 grammes, 16 montants) ou à la limite une Pure Storm (tamis 630, 320 grammes, 18 montants) serait plus adéquate.
Et comment choisir une raquette adulte pour un jeune très bon joueur ? La grande question pédagogique !! Pour ma part je choisirais une Tecnifibre ou Babolat entre 265 et 275  grammes avec grip en cuir en siliconant le manche d'environ 5 à 10 grammes... pourquoi ? 

De nos jours les enfants ont un jeu déséquilibrant dans le mauvais sens : très bon revers, coup droit faible, jeu au filet désertique... l'une des raisons est que les raquettes sont trop puissantes et que les jeunes jouent trop en tête de raquette... avec une préparation physique adaptée (renforcement, élastique) et un travail technique sur le fait de plus jouer en manche qu'en tête (rôle du coude, notion de tenue à la frappe), je pense qu'en alourdissant en manche, on ralentit la circulation de la tête de raquette en privilégiant plus de contrôle.

Et pourquoi systématiquement proposer des raquettes maniables à des joueurs plutôt relâchés qui frappent fort dans la balle ?? Je pense que pour ces joueurs il faut des raquettes petit tamis, 18 montants à plus de 305 grammes afin de compenser leur vitesse de bras. ces joueurs ont besoin de peu de perdition en terme de tension car ils jouent très près des lignes. C'est pour cela qu'il leur faut un petit tamis et un plan de cordage maximum. 

Je constate depuis des années que les très bons joueurs, après la période hivernale où ils poussent "la fonte", en ressortent en ne sentant plus leur raquette. En conséquence, ils plombent leur raquette d'au minimum 8 grammes...

Je pense que pour choisir la raquette adaptée à son bras, il faut faire du cas par cas... et ce n'est pas le vendeur (pas si spécialisé que ça) qui va pouvoir aider le pratiquant à trouver chaussure à son pied, raquette à sa main!
Pour ma part, c'est avec un énorme pincement au coeur que je dois laisser au placard ma prestige 600XL classique pour la BLX steam 100... mon dos a eu raison de ma passion!!!

C'est mon opinion

chiccoach


a répondu à une question • 12 oct. 2013

4 
Directeur sportif d'un club de tennis, fondateur de www.alacordage.com
C'est effectivement en testant que l'on va déterminer avec précision la taille du manche. Il arrive à cause des différentes formes de manches entre les marques que l'on passe d'une taille à une autre. Je remarque toutefois une tendance vers aucun espace libre lorsque l'on serre le manche donc vers une diminution de taille que de nombreux joueurs opèrent actuellement.

a répondu à une question • 12 oct. 2013

4 
Joueur de tennis, passionné de #cordage & #terrebattue
L'importance du cordage sur la performance est souvent minimisée et pourtant pour moi le choix d'un cordage est plus important que le choix de la raquette ! Cordages et chaussures sont pour moi les 2 éléments qui influent le plus sur la performance d'un joueur... Mais bref, revenons à nos cordages.

Il y a énormément de possibilités dans les cordages, c'est sans doute pour cela que certains joueurs laissent tomber car "Trouver le bon cordage adapté à son jeu" peut être une quête de longue haleine :
Cordage en boyau (souple, puissant, confort, fragile, cher), cordage monofilament (rigide, dur, solide), puis il a fallu essayer de trouver un mix entre les deux, un cordage qui a pour but de rendre les avantages du boyau en terme de sensation tout en étant plus solide et moins cher à produire. On parle du cordage multifilaments.

Lorsqu'on choisi un cordage, il faut surtout comprendre qu'un cordage ne peut pas être parfait partout (puissance, contrôle, prise d'effets, durée de vie). Il faut faire des choix !

Voici une infographie + article qui vous permettra de choisir le meilleur cordage... c'est à dire celui fait pour vous !